vous êtes ici: Accueil  >  Société  >  Organisation

L’organisation et l’histoire d’ABZ Spiez

Obtenez un aperçu.

La formation des professionnels de la viande commença au Moyen Âge tardif pendant lequel les corporations assurèrent la formation professionnelle et technique. Jusqu’à la fin du 18e siècle, les apprentis étaient formés dans le cadre des corporations de chaque ville. Les corporations professionnelles ont survécu jusqu’à aujourd’hui de manière nostalgique. Il existe encore des corporations de bouchers à Zurich, Berne, Schaffhouse, etc. ou des restaurants tels que le «Gasthaus zur Metzgern» à Thoune, « Metzgern » à Bâle, ou le «Metzgerstübli» et le «Metzgerhüsi» à Walkringen.

Là où la formation commença : l’Hotel Belvédère

L’Union suisse des maîtres bouchers, aujourd'hui connue sous le nom de l’Union Professionnelle Suisse de la Viande (UPSV), a été créée en 1887 à Aarau et a son siège à Zurich. En 1892, l’association prend en charge la formation professionnelle de ses membres et se concentre désormais sur le développement professionnel des futurs propriétaires et gestionnaires. Pendant cette période, des formations étaient proposées dans différentes entreprises de la région de Zurich. Pendant les deux guerres mondiales, cette formation spécifique à l’emploi a été suspendue, car de nombreux professionnels ont été appelés à rejoindre l’armée. Après la Seconde Guerre mondiale, une approche consciente et structurée et organisée a été adoptée pour la formation professionnelle dans l’économie de la viande. Très vite, on s’est rendu compte qu’une formation professionnelle et de qualité ne pouvait pas être dispensée dans des entreprises différentes, sur des sites différents.

En 1948, l’UPSV a acheté l’Hotel Belvédère à Spiez, qui était en faillite depuis la Seconde Guerre mondiale. La stratégie initiale consistant à gérer l’hôtel comme un centre de formation en hiver et à le mettre à la disposition des clients et des touristes de la région en été a conduit la direction de l’association à l’époque à compléter l’hôtel au sous-sol par une école technique professionnelle.

ABZ comme métropole de formation européenne

C’est en 1951 qu’eut lieu le premier cours spécialisé à Spiez. Spiez et l’École supérieure suisse pour l’industrie carnée sont rapidement devenus un véritable centre professionnel pour toute l’Europe. Ainsi, au début des années 50 et 60, au Belvédère à Spiez, il n’y a pas que des experts suisses qui sont formés, mais aussi des experts venant des pays voisins comme l’Autriche, l’Allemagne, la Suède, la Norvège, le Danemark, l’Italie et la France. Les experts de l’industrie carnée des États européens qui avaient un retard considérable en connaissances techniques après la Seconde Guerre mondiale, ont pu compléter et optimiser leurs compétences professionnelles à Spiez. Dans les années 1950, le centre de formation pour l’économie carnée suisse était une pure institution de formation qui proposait avant tout aux professionnels des cours spécialisées et des cours de préparation aux examens professionnels supérieurs.

Naissance de l’hôtel Seeblick

Le succès fut si grand que les salles de cours à l’Hotel Belvédère à Spiez n’étaient plus suffisantes. Ainsi en 1960, des salles supplémentaires, des bureaux pour l’administration de l’école et une grande salle de théorie furent ajoutées.

La stratégie initiale qui consistait à fonctionner comme un centre de formation en hiver et comme un hôtel en été a dû être abandonnée en raison de la forte demande. En raison du mélange des participants aux cours, des élèves, des conférenciers et des clients de l’hôtel 4 étoiles, de plus en plus de conflits d’intérêts émergèrent. Les participants aux cours et les élèves souhaitaient en dehors des classes de cours et des salles de démonstration passer du temps entre professionnels, alors que les clients de l’Hotel Belvédère préféraient se retirer dans le calme pour mieux se détendre. Cela entraîna temporairement quelques désaccords.

Il fut décidé de construire sur le terrain un hôtel supplémentaire dont les étages inférieurs seraient dédiés aux participants aux séminaires et dont les étages supérieurs permettraient d’héberger les collaborateurs.

L’hôtel « Seeblick » fut inauguré en 1975 et fut mis à disposition de l’école technique. L’hôtel, initialement prévu pour l’hébergement des participants aux cours, a été également sporadiquement ouvert pour les clients individuels lors des périodes de formation calmes.

Naissance d’un centre de formation indépendant

En 1980, sous le prétexte de la croissance incontrôlée de la consommation de viande, les besoins ont été clarifiés afin de concevoir un nouveau centre de formation et d’apprentissage en dehors de l’hôtel. En 1985, la direction de l’école entreprit avec le conseil d’administration des travaux de planification pour un centre de formation qui serait géré indépendamment de l’hôtel. Il était prévu de construire une aile de formation moderne et tournée vers l’avenir entre l’Hotel Belvédère et l’hôtel « Seeblick ».

La construction débuta en 1990 et se termina le 11 janvier 1993. Le nouveau centre de formation pour l’économie carnée suisse à Spiez était né. Et ce n’est que grâce à une grande solidarité au sein de la profession que ce centre de formation ultra moderne a pu être construit et répondre au mieux aux attentes professionnelles.

D’un établissement hôtelier à un centre de formation

En 1991, la coopérative « Centre de formation pour l’économie carnée suisse » fut fondée afin de permettre une séparation nette avec l’établissement hôtelier. Avec la création d’une coopérative indépendante qui est soutenue par la fondation Belvédère de l’UPSV, une institution professionnelle qui s’adresse à des membres en dehors de l’association pu être créée. Sous l’égide de l’Union suisse des maîtres bouchers, une coopérative largement soutenue a pu être créée avec des partenaires comme la Fondation Hermann Herzer, la Fédération des coopératives Migros, Bell, le groupe Coop, l’Association suisse du personnel de la boucherie et diverses institutions de l’Union suisse des maîtres bouchers et bien-sûr un nombre incalculable de membres individuels de tout le secteur.

Extension de l’offre de formation

Déjà en 1995, un revirement de tendance qui a remis en question la prospérité de l’économie carnée est apparu. La consommation de viande baissa et les consommateurs étaient de plus en plus critiques, notamment à cause de différentes informations négatives de Suisse et de l’étranger. Alors que la crise de la maladie de la vache folle nous frappa, la tendance à la baisse était certainement liée aux changements intervenus dans l’économie carnée suisse. En raison d’une décroissance de cette économie, le centre de formation a dû s’ouvrir à de nouveaux domaines d’activités. Ainsi, outre les formations internes au secteur dans le cadre des formations continues et les perfectionnements professionnels, la formation de base a été incluse dans notre offre.

Depuis le milieu des années 1990, les apprentis suivent une partie de la formation de base des spécialistes de la viande et des spécialistes de la vente au détail à ABZ. Évidemment, la formation avec la préparation aux examens des Hautes Écoles et aux examens professionnels, autrefois connue sous le nom de préparation à l’examen de maître boucher, restait la tâche principale de notre centre de formation.

La formation continue, qui propose différents cours sur différents thèmes pour les professionnels chevronnés, est toujours proposée à ABZ Spiez et dans toute la Suisse.

À partir de 1997, le centre de formation pour l’économie carnée suisse a également ouvert ses portes aux organisations extérieures à la branche et se positionna sur la marché national et international des séminaires. Grâce aux différents séminaires, cours, formations et évènements, la fréquence de fonctionnement a pu augmenter, optimisant ainsi la viabilité économique du centre de formation.

Création du centre de contrôle qualité et de conseils

L’UPSV chargea en 1970 le centre de formation pour l’économie carnée suisse de créer un centre de contrôle qualité et de conseils et de le gérer en faveur des membres de la branche carnée de toute la Suisse. Le centre de conseils poursuit l’objectif de garantir la sécurité des denrées alimentaires et la sécurité des produits chez les membres de l’Union et de respecter ainsi les exigences légales de l’autocontrôle. Jusqu’en 1995, les recherches dans les domaines microbiologique et bactériologique de différents produits carnés de boucherie ont été conduites dans le laboratoire de la faculté des sciences alimentaires de l’Université de Zurich. Afin de garantir aux clients le meilleur service possible et d’optimiser la qualité des échantillons, ABZ Spiez collabore aujourd’hui avec des laboratoires renommés dans toutes les régions suisses.

Plus de sécurité au travail grâce à la nouvelle législation

En raison de la nouvelle législation relative à la sécurité et à la protection de la santé sur le lieu de travail, des solutions adaptées à chaque branche en matière de sécurité au travail ont été implémentées dans tous les secteurs en Suisse en 2000. En conséquence, plus de 1 500 participants au cours ont été initiés à la solution sectorielle de l’UPSV depuis 2000. La sensibilité concernant la sécurité au travail a fortement augmenté et le nombre d’accident à lui chuté de manière constante depuis 2002.

Renouveau et extension d’ABZ Spiez

En 2001, l’hôtel fêta ses 25 ans en réaménageant des zones de circulation et en rénovant les pièces communes. Un an plus tard, une grande salle de théorie fut construite, comprenant les accessoires techniques les plus modernes : notre offre passa à l’étape supérieure. Cette salle de théorie et de conférence d’environ 250 m2 a permis d’accueillir des formations exigeantes, des congrès et des évènements pouvant aller jusqu’à 250 personnes, tout en respectant toutes les exigences méthodiques et didactiques.

La connexion qui se trouve sous la nouvelle partie entre le centre de formation et l’hôtel a été réalisée en tant que salle polyvalente et secteur de loisirs.

En raison d’un dégât causé par l’eau, le conseil d’administration a décidé de rénover entièrement le 3e étage durant l’hiver 2002/03. Entre septembre 2003 et mars 2004, 8 chambres simples et 4 chambres doubles ont pu être réalisées au troisième étage.

En janvier/février 2007, cette rénovation était suivie par le renouveau et l’extension de l’Hôtel Seeblick. Avec la plus grande étape de construction d’ABZ, 43 chambres lumineuses et modernes avec 64 lits au total ont pu être créées.

Les clients ont réagi immédiatement avec enthousiasme à la modernisation. Le wi-fi ainsi que des écrans plats étaient désormais disponibles. Le centre de formation s’est transformé en centre pour séminaire et congrès capable de répondre à toutes les demandes d’une clientèle nationale et internationale.

Au cours de l’hiver 2009/2010, le « Concept climatique d’ABZ » a réalisé un grand investissement. Une pompe à chaleur air/eau moderne a remplacé le chauffage au mazout de 16 ans. Par la même occasion, les deux salles de séminaire à l’étage ont été équipées d’une climatisation. La récupération de chaleur des chambres froides, des climatisations et des groupes chaud-froid ont également été réalisés.

En septembre 2013, l’installation photovoltaïque d’ABZ Spiez a été mise en service de manière pleinement satisfaisante. Elle produit tous les ans environ 100 mégawatts d’électricité.

En 2016 et 2017, ABZ Spiez a été agrandi. De nouvelles salles de séminaire ont été construites et une nouvelle aile avec 22 chambres lumineuses et modernes (dont 32 nouveaux couchages avec un bar à oreillers) a été ajoutées à l’hôtel. Désormais, 65 chambres avec 94 lits sont à votre disposition.

Rebranding

Un rebranding offre une possibilité géniale pour renforcer la présence et l’image d’une entreprise. Dans le cas de l’établissement hôtelier de d’ABZ Spiez, le rebranding signifie qu’il a dépassé son ancienne identité et est désormais prêt pour de nouvelles hauteurs. Pour plaire à de nouvelles structures de clients et garantir en même temps la qualité de l’espace hôtelier à l’extérieur, les secteurs hôtellerie, gastronomie et séminaires & évènements apparaissent depuis 2017 en tant qu’Hotel Seaside.

Le nom « Seaside » a été choisi en raison du festival éponyme ayant lieu tous les ans fin août à Spiez.

fenêtre pop-up
fermer